5.05 L’expansion de l’Univers

On nous dit que l’Univers se trouve en expansion constante. Différents scenarios s’offrent alors à l’imagination d’un néophyte.

Texte à ne pas prendre trop au sérieux!

Si l’Univers se trouve dès le Big Bang en expansion permanente, comme nous l’assurent les astrophysiciens, les galaxies et ce qui les a précédé devraient s’éloigner du centre de l’Univers à des vitesses plus ou moins comparables. Ils devraient avoir formé alors une sorte d’enveloppe de ballon se tendant de plus en plus à fur et à mesure que le “ballon” s’étend, se gonfle.

L’ “épaisseur” de l’ “enveloppe” resterait alors plus ou moins inchangée quoique considérable mais les galaxies qui la forment devraient de plus  en plus s’écarter les uns des autres. Le centre du “ballon” est-il alors devenu un énorme vide grandissant sans cesse?

Hélas, cette image ne correspond guère à l’Univers tel qu’il se présente à nous. Mais poursuivons notre quête, notre “Gedankenspiel”:

– Le “ballon” continuant à se “gonfler”, les galaxies formant sa surface, son envelope s’éloigneront les unes des autres à des vitesses croissantes. Qu’arrivera-t-il lorsque cette vitesse aura atteint celle de la lumière? Le gonflement du “ballon” cessera-t-il, va-t-il commencer à se rétrécir?

– Le Big Bang, pourrait-il constituer une “singularité” permanente, donnant lieu à une création continue d’énergies ou de matières positives et négatives, évitant que le centre de l’Univers soit constitué d’un vide?

– Le ciel que nous contemplons la nuit ne ressemble guère à une enveloppe de ballon, à moins que celle-ci soit d’une “épaisseur” hallucinante. Se pourrait-il alors que les galaxies les plus éloignées de nous s’écartent de nous à des vitesses telles que les signaux qu’ils émettent ne nous parviennent plus? Les limites de l’Univers nous sont-elles ainsi à jamais cachées?

Une dernière question devant rester, celle là, sans réponse: le Big Bang fut-il une “singularité” unique?

Enfin, voilà des questions qui viennent à l’esprit d’un néophyte lorsqu’il lit des articles de vulgarisation et lorsqu’il laisse alors courir son imagination.

Reste l’espoir qu’un lecteur charitable, mieux éclairé que l’auteur,  lui vienne en aide et la promesse d’insérer sa contribution dans ce blog à la suite de la présente.

JH, le 18 février 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.