6.1 L’état mental de Trump

La décision du chef d’État-major des forces armées américaines de ne pas exécuter un ordre éventuel de Trump d’attaquer la Chine et de le soumettre à l’approbation préalable de ses pairs et de lui a créé une sensation. Depuis des années j’espérais que tel soit le cas et en devenais de plus en plus persuadé. Mes rares interlocuteurs n’en croyaient pourtant rien. Ce à quoi je ne m’étais pas attendu cependant, c’est que la Chine en fut discrètement informée, c’était pourtant également prévisible.

Que Trump avait un problème mental le rendant partiellement irresponsable et de ce fait dangereux, aurait cependant être perceptible à tout le mondes : sa négation du changement climatique, du danger du Covid, ses fake-news, tout l’indiquait. Ce fut corroboré par ses conseillers qui le quittaient de plein gré et dénonçaient publiquement le comportement imprévisible et irresponsable de leur Président.  John Bolton, National Security Advisor, en parle ouvertement dans son livre « THE ROOM WHERE IT ALL HAPPENED” .

Le témoignage le plus terrible est pourtant celui de sa nièce, Mary L. Trump qui, dans son livre “TOO MUCH and NEVER ENOUGH”, y va très ouvertement. Mary Trump est docteur (PhD) en « Recherche clinique en pathologie psychologique » donc experte en la matière. Elle décrit son oncle comme une personne sans principes, menteuse, totalement non-qualifiée comme Président :  s’il était élu pour un second tour ce serait, selon elle, la fin de la démocratie américaine.

15.09.2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.