6.3 Un referendum au sujet de la Constitution *

Alors que la Chambre des députés s’apprête, après quelque dix années discussions en commission et en plénière, de voter en faveur d’une révision de note constitution.  Notre parti de droite ARD, qui seul s’y oppose, demande alors, que dis-je, exige que « le peuple en décide », que le texte de notre Constitution, après son approbation par une large majorité des députés, soit encore soumis à un referendum.

Les raisons de cette exigence sont claires : le ARD s’oppose à la diminution des prérogatives légales du Grand-Duc et aux dispositions favorisant l’octroi progressif aux citoyens de nationalité étrangère de droits actuellement réservés aux Luxembourgeois.

C’est son bon droit et cela correspond probablement aux sentiments de son électorat.

Mais, « Hand aufs Herz », qui des lecteurs de cet article a examiné les changements constitutionnels proposés aussi bien ou mieux qu’un député quelconque ? Ne doit-on pas admettre que la grande majorité des Luxembourgeois est bien moins au courant de la portée de cette révision que nos députés ? Que ces députés ont été élus en fonction de leur réputation, de leur attitudes politiques ? Qu’ils ont eu le temps et toutes les possibilités matérielles pour juger des propositions législatives leurs soumises ?

Quelles peuvent alors être les motivations de ceux réclamant en plus le recours à un referendum ?

On a le choix :

  • une opposition fondamentale mais impuissante, cela semble être le cas de l’ARD ;
  • la presque certitude que le « oui » l’emportera, comme David Cameron, le 23 juin 2016 lors de la victoire inattendue du Brexit en UK ou, chez nous, la victoire du « non » au droit de vote des étrangers, cherchant une « bénédiction populaire d’une texte voté ( ce n’est pas le cas de l’ARD );
  • une simple opposition de façade dans l’espoir d’affaiblir la majorité.

(Remarque : le soussigné a tenté de motiver son opposition de principe au recours des referendums légalement contraignants dans l’article 2.01 du présent blog).

JH

25.09.2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.